SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD

Le nouveau directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), Abdou Karim Sall, a promis lundi de faire du secteur postal l’un des moteurs de la croissance économique du pays.

“Certains acteurs nous disent que le secteur postal n’est pas suffisamment pris en charge dans l’activité de la régulation. C’est pourquoi je voudrai rassurer tout le monde quant à notre engagement à faire de ce secteur l’un des moteurs de croissance de notre économie”, a-t-il écrit dans son discours de prise de fonction.

M. Sall, nommé directeur général de l’ARTP début mai, a pris fonction lors d’une cérémonie, lundi. Il remplace Abou Lô.

L’organe de régulation et les opérateurs des télécommunications ont “la lourde charge d’assurer le développement de l’économie numérique de notre pays”, a-t-il souligné dans son discours dont l’APS a obtenu une copie.

Abdou Karim Sall estime que “cette nouvelle économie numérique est un formidable gisement de création d’emplois, qui va libérer les capacités d’imagination et de créativité, doit disposer d’un environnement incitatif pour éclore”.

Aussi a-t-il promis de veiller à “une concurrence saine et loyale”, dans le secteur des télécommunications, “au bénéfice du consommateur-citoyen”.

Son prédécesseur, Abou Lô, dit avoir, durant les 18 mois qu’il a dirigé l’ARTP, “porté une attention toute particulière à la réalisation” de certains chantiers, dont l’identification des abonnés du téléphone mobile.

La portabilité des numéros de téléphonie mobile et l’audit des coûts des opérateurs titulaires de licence faisaient partie de ses priorités, a-t-il ajouté.

“Dans le domaine postal, l’option stratégique a été de rendre le cadre juridique et institutionnel plus propice à la concurrence”, a revendiqué l’ex-directeur général de l’ARTP.

Il dit avoir facilité l’accès de 52 agents de l’organe de régulation à l’habitat. “Au titre des acquis sociaux, le personnel a pu bénéficier d’une subvention de 520 millions de francs CFA octroyés à la coopérative d’habitat pour permettre à 52 agents supplémentaires de bénéficier d’une subvention leur facilitant l’accès à la propriété immobilière”, a-t-il déclaré dans un discours reçu de l’ARTP.

Le délégué du personnel de l’agence, Ahmadou Ndour, a salué “les nombreux actes qu’il (Abou Lô) a posés dans le sens de l’amélioration du climat social”.

Mais “le travail de la commission [chargée] du reclassement des travailleurs n’a pas été finalisé”, a-t-il signalé.

Source : APS

Laisser un commentaire