SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD

Les rumeurs d’écoutes téléphoniques qui surgissent souvent au Sénégal ne sont pas toujours fondées, a dit le Docteur Mouhamadou Lo, Président de la commission de données personnelles.

Il a indiqué que l’Etat n’avait même pas les ressources pour le faire, puisque cela engage des procédés techniques coûteux. Il a cependant indiqué qu’il existait un vide juridique sur cette question.

« Sur les écoutes téléphoniques au Sénégal, il y a un vide juridique, il n’y a pas de loi qui régit les écoutes. Donc, s’il n’y en a c’est illégal. Ensuite il faut pouvoir prouver qu’il y a une écoute. Il faut après porter plainte. Il faut faire attention aux rumeurs. Techniquement aussi, l’écoute téléphonique est très difficile et ce n’est pas aussi facile que cela, nonobstant le fait que les ressources pour ce faire n’existent guère… »

Sur les enregistrements vidéos ou sonores indûment faits, le Président de la CDP a ajouté que la commission qu’il dirige peut accompagner tout plaignant au niveau de la justice s’il a subi ce préjudice. «La vidéo comme celle de la mairie de la Médina, est une donnée à caractère personnelle et si quelqu’un s’estime lésé, il peut s’adresser à nous. Et nous allons l’accompagner dans sa démarche judiciaire et le mettre en contact avec le Procureur, car on a un contact direct avec la brigade contre la cybercriminalité », a-t-il révélé.

Mouhamadou Lo faisait ainsi face à la presse à l’occasion d’un petit déjeuner de presse pour entretenir les journalistes sénégalais sur l’organisation d’un Forum Africain sur la protection des Données Personnelles (FA/PDP – DAKAR 2015). Prévu du 19 au 20 Mai prochain le forum réunira 300 participants.

Ce forum servira d’espace d’échanges entre experts œuvrant dans le domaine de la protection des données personnelles.

Source : Dakaractu

Laisser un commentaire