SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD

C’est sur sur la page de lancement du projet que le géant de Mountain View a annoncé le projet Tango, à ne pas confondre avec la danse ivoirienne, qui complète les limites de Streetview.

Après Google Maps, Google Streetview ou encore Google Earth, le Project Tango vient compléter le vide laissé par ces derniers. En effet, si Streetview se servait de voitures et autres moyens de grandes tailles pour cartographier les villes et autres places, on imaginerait mal une voiture entrer dans les coins et les recoins des bâtiments pour faire leur travail. Et comme le géant du web veut avoir l’œil partout, il vient de mettre sur orbite le project Tango. En quoi faisant ? En se servant d’un objet devenu un incontournable du quotidien : le smartphone. Tango est en effet un smartphone d’un écran 5 pouces mais surtout de capteurs et d’appareils photos qui lui permettent « de suivre ses mouvements en 3D et en temps réel quand vous le tenez ». Le logiciel intégré permet ainsi de transformer un smartphone en outil de cartographie 3D.

Dans la vidéo suivante, la société présente son prototype sous la forme d’un appareil sous Android bardé de capteurs, capable de générer plus de 1,4 million de mesures 3D par seconde afin de reproduire en 3D un espace intérieur balayé par le mobile.

Le projet Tango dont le concept fait penser au projet Kinect de Microsoft a été piloté par le premier homme sur la vidéo, Johnny Chung Lee, qui lui est un ancien de Microsoft où il a même participé sur le projet … Kinect. Vous avez compris !

Laisser un commentaire