SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD

google-wallet
google-walletGoogle a dévoilé hier Google Wallet, son service de paiement sans contact sur smartphone. Paypal l’accuse de lui avoir volé des informations confidentielles pour le développer. 

Google a présenté hier un service de paiement sans contact sur smartphone, Google Wallet. Le moteur de recherche va en effet se lancer dans une nouvelle aventure, basée sur la technologie de communication radio NFC (Near Field Communication). Il a pour cela développé une application à installer sur les smartphones possédant une puce compatible. Cette dernière contient des informations cryptées qui vont permettre de procéder à des paiements sans contact avec le terminal d’un commerçant. Ce type de portefeuille électronique est déjà couramment utilisé en Asie et est en cours d’expérimentation en France, à Nice. Google a annoncé que les habitants de New York et de San Francisco pourraient s’en servir dès cet été, avant de rendre son portefeuille électronique accessible à l’ensemble des Etats-Unis, de l’Europe et de l’Asie.

Google Wallet propose un écosystème complet, qui va du réseau de commerçants jusqu’au terminal de paiement. C’est naturellement le Nexus S, le terminal Android développé par Google et fabriqué par Samsung, qui est utilisé pour cette expérimentation. Davantage de modèles seront bientôt compatibles avec l’application. Le géant de l’Internet a également développé un système de promotions géolocalisées, Google Offers, grâce à des partenariats avec des enseignes comme Subway ou Macy’s. Mais le public visé est plus large : il n’est pas nécessaire de disposer d’un mobile compatible NFC pour en bénéficier, il suffit juste d’installer l’application.

A peine présenté, Google Wallet provoque déjà des réactions parmi la concurrence. Paypal a annoncé qu’il engageait des poursuites contre la firme pour vol de secrets sur les technologies de paiement sur mobile. Le service de paiement par Internet désigne même le coupable : Osama Bedier, après avoir œuvré dans le département des paiements sur mobile chez Paypal, a été débauché par Google en janvier.

Source : 01net.com

Laisser un commentaire