tunisie_tunis_telecom_city
tunisie_tunis_telecom_cityLa Tunisie n’arrive qu’à la 8ème position sur un total de 19 pays, dans le classement annuel de l’Arab Advisors Group sur le développement de la téléphonie mobile. Si notre pays a échappé à la dégringolade, sa stagnation est pour le moins inquiétante.

En marge de la prochaine conférence sur la convergence des Media et des Télécoms, prévue à Amman le 6 et le 7 juin 2011, Arab Advisors Group, société financière de conseil spécialisée dans la communication, les médias et la technologie du monde arabe, a publié son rapport annuel concernant le marché de la téléphonie mobile dans les payas arabes. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que par rapport au développement du secteur dans les autres pays arabes, les opérateurs téléphoniques de Tunisie semblent dans le creux de la vague.

En effet, la Tunisie n’arrive qu’à la 8ème position sur un total de 19 pays, grâce à un score de 63.23%. Les pays qui la devancent sont, par ordre croissant : l’Iraq (64.32%), le Maroc (64.72%), l’Egypte (68.18%), Oman (69.52%), la Palestine (69.61%), la Jordanie (75.37%) et enfin l’Arabie Saoudite (76.01%). Ce classement, qui reflète l’état de l’évolution du secteur des télécom des pays concernés, est basé sur plusieurs critères comme les types de services proposés, leurs prix, le nombre des abonnés, la disponibilité des offres d’entreprises, la satisfaction client…

« Les récents bouleversements observés au sein des trois opérateurs téléphoniques tunisiens auront aussi certainement leur part dans l’évolution du taux de la Tunisie» explique le portail en ligne Madwatch. Celui-ci rappelle ainsi les quelques turbulences qui frappent en ce moment de plein fouet, le secteur de la téléphonie mobile en Tunisie : Tunisiana et son attente en vue d’obtenir la licence 3G qui s’étern