SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD

arpt_algerie
arpt_algerieCrée en août 2000 et mis en place le 5 mai 2001, l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (Arpt) boucle ses dix années d’existence. A l’occasion, une journée porte ouverte sur l’Arpt a été organisée hier au palais de la culture  Moufdi Zakaria.  Le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et la communication, Moussa Benhamadi, présent à cette manifestation a mis l’accent sur le rôle de l’Arpt et la nécessité d’optimiser davantage sa mission de régulateur à la faveur notamment des nouvelles données du marché de la poste et des télécommunications. M. Benhamadi a également noté que cette institution «sera confortée davantage dans sa mission nationale de régulateur par l’instauration et le maintien d’un équilibre économique du marché des télécommunications par rapport à des situations portant sur le dégroupage, la boucle locale, les régimes d’interconnexion et l’interopérabilité des services».

La présidente de l’Arpt, Mme Zohra Derdouri, a, pour sa part, rappelé que son institution, en plus d’enregistrer les saisines émanant des opérateurs en place, «se doit aussi d’assurer à tous les usagers un service de qualité».

Pour ce faire, il est nécessaire «de revoir les conditions d’établissement et d’exploitation des services des télécommunications et de la poste, en opérant un toilettage systématique des cahiers de charges afin de les articuler davantage aux objectifs d’intérêt général de développement économique du secteur, d’approfondissement des performances de qualité de service et de prise en compte de l’évolution rapide des technologies des TIC», dira-t-elle.

«Il s’agira de veiller à préparer les conditions idoines de mise en oeuvre d’objectifs essentiels de la société de l’information par l’accroissement de l’offre de large bande afin de généraliser l’Internet haut débit pour la téléphonie mobile de nouvelle génération et du dégroupage de la boucle locale», ajoutera Mme Derdouri qui conclura sont intervention en affirmant que «devant un marché de la téléphonie aussi vivant, l’Arpt est appelée à se renouveler sans cesse».

Le ministre des transports, Amar Tou, invité à participer à la manifestation du fait qu’il a été le premier président de l’Arpt, prendra ensuite la parole pour indiquer que son passage à la tête de l’autorité (trois ans) a été riche en événements puisqu’il a été le témoin de la mise place l’Arpt.

«C’est la première instance de régulation dans notre pays. C’est pourquoi je me devais de lui donner toutes les prérogatives nécessaires pour qu’elle remplisse sa mission. Il fallait que l’Arpt dispose d’un pouvoir de décision sans aucune influence.

C’est-à-dire disposer d’une indépendance totale», affirmera-t-il. M. Belfodil, en sa qualité de second président (7 ans aux rennes de l’Arpt, se félicitera, quant à lui, des importantes avancées accomplies dans le domaine de la régulation du marché, «mais il reste beaucoup à faire car les exigences du marché le demande», tempèrera-t-il.

Ziad Abdelhadi

[readon1 url=”http://www.afriquejet.com”]Source :afriquejet.com[/readon1]

Laisser un commentaire