SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD

zain_africa
zain_africaFrance Télécom serait éventuellement intéressé par certains actifs en Afrique de l’opérateur koweïtien Zain, un temps convoités par Vivendi, s’ils étaient mis en vente, a déclaré jeudi son directeur financier Gervais Pellissier. “Il n’y a pas à notre connaissance  aujourd’hui de processus  de vente enclenché d’actifs de Zain”, a-t-il indiqué lors d’une conférence téléphonique de présentation des résultats semestriels du groupe.

“Si jamais un tel processus était lancé, nous regarderions certains actifs”, a-t-il ajouté, rappelant que “regarder certains actifs sur le continent africain fait partie de notre politique depuis plusieurs années”. Soulignant les récentes implantations de France Télécom en Tunisie, au Kenya et en Ouganda, M. Pellissier a déclaré: “Il n’y a pas de raison de ne pas regarder d’actifs de taille comparable” dans cette région.

En revanche, l’opérateur ne souhaite pas racheter Zain “dans sa totalité”, a-t-il précisé. Le groupe français de médias et télécoms Vivendi a annoncé le 20 juillet qu’il mettait fin aux discussions avec Zain pour racheter ses actifs en Afrique, vraisemblablement en raison d’un désaccord sur le prix.

L’opérateur koweïtien opère dans une vingtaine de pays du Moyen-Orient et d’Afrique et compte environ 65 millions d’abonnés, dont quelque 40 millions en Afrique. D’après un analyste d’Oddo Securities interrogé par l’AFP, Zain espère de la vente de ses actifs entre 10 et 12 milliards de dollars.

[readon1 url=”http://www.afp.com”]Source : AFP[/readon1]

Laisser un commentaire