SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD

getesa

getesaLa Guinée Equatoriale compte désormais un nouvel opérateur dénommé Guinea Ecuatorial Comunicaciones (GECOM S.A). Ce nouvel acteur du marché des télécommunications est détenu à 51% par l’Etat équato-guinéen et le reliquat appartient à la république populaire de Chine. Dans un communiqué de presse, le nouvel opérateur déclare avoir comme mission de combler les insuffisances du secteur des télécoms en Guinée Equatoriale.

Le président Obiang s’est réjouit de la création de cet opérateur et espère qu’il amènera les services de télécommunications dans les coins les plus reculés du pays et au meilleur prix. La Guinée équatoriale comptait déjà deux opérateurs, GETESA détenu à 40% par le groupe France Telecom à travers sa filiale France Câble Radio (FCR), mais aussi l’opérateur saoudien HITS Telecom.

En novembre 2011, la presse avait révélé de profonds désaccords entre France Telecom et l’Etat équato-guinéen dans la gestion de GETESA. France Telecom a même saisi la chambre de commerce internationale de Paris pour arbitrage. L’Etat Guinéen a-t-il alors créé GECOM S.A dans le but ultime de dissoudre GETESA ? Toujours dans une optique de se débarrasser de son partenaire français et au profit des chinois ? Cette question mérite d’être posée car il est peu probable que l’Etat équato-guinéen ait vraiment l’intention d’être actionnaire majoritaire de deux acteurs du secteur des télécommunications. L’avenir nous édifiera très certainement sur les réelles intentions de l’Etat équato-guinéen.

La rédaction d’itmag.sn

Laisser un commentaire