SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD

fibre_optique
fibre_optiqueUne équipe va désormais administrer la fibre optique au Kenya. Constituée de représentants du gouvernement, d’opérateurs de télécommunications (Safaricom, Telkom Kenya, Jamii Telcoms) et d’autres opérateurs Internet (Frontier Optical Networks, Kenya Data Networks), la NOFBI (Infrastructure nationale de la fibre optique, National Optic Fibre Backbone Infrastructure), va tenter de mieux réguler la fibre dont les conditions d’accès étaient souvent décriées par les fournisseurs de services.

Le secrétaire permanent du ministère de l’Information et des Communications du Kenya, Bitange Ndemo, a eu des entretiens avec les acteurs kenyans de l’Internet et admet que la NOFBI sera accessible à l’ensemble des opérateurs intéressés.

Auparavant, la fibre optique était administrée, pour le compte du gouvernement, par Telkom Kenya. L’opérateur revendait de la capacité aux autres acteurs, mais sa gestion était contestée.

La nouvelle organisation tente de corriger les difficultés du passé à travers une gestion plus consensuelle de la fibre optique.

Selon Fiona Asonga, directeur général de l’Association kenyane des fournisseurs d’accès, « beaucoup de gens vont désormais avoir accès à la l’infrastructure dorsale.»

Agence Ecofin

[readon1 url=”http://www.agenceecofin.com”]Source :agenceecofin.com [/readon1]

Laisser un commentaire