SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD
SIMTECH LIVE-PROD

chargeur_solaire
chargeur_solaireSuntrica, une société finlandaise, proposait le “SolarStrap”, un chargeur pour portable fonctionnant à l’énergie solaire. Isabelle Gross s’est entretenue avec Jouko Hayrynen, le Directeur Général de Suntrica sur cette solution d’alimentation (recharge) et comment elle peut aider les utilisateurs du mobile en Afrique à résoudre un de leurs plus gros problèmes – trouver une source d’électricité pour recharger leur téléphone mobile.

Le SolarStrap de Suntrica ressemble à un petit portefeuille carré ou rectangulaire aux bordures en mousse/plastic souple. Lorsqu’il est plié en deux, il mesure 144x95x25mn. Le volet avant est constitué d’un fin panneau photovoltaïque. Il est très flexible et a été spécialement conçu pour un usage à l’extérieur dans des conditions dures. Vous pouvez plier le panneau en deux sans risquer de l’endommager. Selon Jouko Hayrynen « même si vous percez un trou dans le panneau, il continuera à fonctionne ». Sous le volet avant s trouve une batterie très légère qui stocke l’énergie solaire. Selon le modèle (3 disponibles pour l’instant), la capacité de la batterie varie entre 3.4Wh et 5.5Wh. La batterie disposant de la capacité de stockage la plus grande est parfaitement adaptée pour les smartphones. Suntrica a spécialement conçu un modèle pour les utilisateurs d’iPhones et d’iPods Le SolarTrap vient avec des adaptateurs pour le chargeur qui sont compatible avec la plupart des téléphones portables, des lecteurs mp3, des GPS et des caméras numérique ainsi que de tout équipement électronique utilisant un tension de charge de 5V.

Quel niveau de performance peut un utilisateur africain escompter du SolarStrap? Bon, selon Jouko Hayrynen, « une heure de recharge solaire peut par exemple fournir 16 minutes de conversations téléphoniques ou 10 heures de « stand-by ». 8 heures de recharge solaire peuvent permettre 2 heures de conversations téléphoniques ou 78 heures de « stand-by ». Comme l’énergie solaire est stockée dans la batterie, on n’a pas besoin de continuellement connecter le portable au chargeur solaire. L’utilisateur a seulement besoin de connecter son portable au SolarStrap lorsque son portable a besoin d’être rechargé. Le poids total du SolarStrap de Suntrica est entre 60g et 65g selon le modèle.

Le seul inconvénient est le prix. Le SolarTrap est en vente à un prix au détail qui varie entre 39 et 100 Euros. Le chargeur le plus cher est celui recommandé pour l’iPhone et l’iPod. Les utilisateurs mobiles qui peuvent se payer un iPhone n’auront sans doute pas de problème de payer 100 Euros pour un chargeur écologique. C’est bien plus la majorité des utilisateurs 2G africains qui seront rebutés par le prix. Selon Jouko Hayrynen, les pays africains devraient baisser le nouveau des taxes d’importation sur des équipements utilisant des énergies renouvelables pour les rendre plus accessible à la population. Au Nigéria, ou Suntrica vient de signer un accord de distribution avec la société locale OMAC Business Solutions Ltd, la taxe d’importation est de l’ordre de 20%. Le Directeur Général de Suntrica est confiant que sa société sera en position de réduire le prix du SolarTrap en dessous de 20 Euros d’ici deux ans.

Selon une étude réalisée par l’association professionnelle GSMA, un utilisateur du mobile n’ayant pas accès à l’électricité paye 0.25 dollars US pour recharger son mobile au Kenya. A raison de trois recharges par semaine, il dépense 3 dollars US en moyenne par mois. Même à 39 Euros l’unité, l’utilisateur mobile au Kenya mettra plus d’un an pour réaliser un retour sur investissement. Un peu long, non à moins que toute la famille se mette à l’utiliser. Jouko Hayrynen envisage aussi de proposer aux opérateurs mobiles un « paquet » combinant une carte SIM et SolarStrap pour leurs abonnés. Encore une fois, une étude du GSMA suggère une augmentation de l’ARPU de l’ordre de 10 à 14% parmi les opérateurs offrant à leurs clients mobiles sans accès à l’électricité, un moyen de recharger leur portable. Alors que la bataille pour acquérir les clients « au bas de la pyramide » – ceux avec un ARPU inférieur à un dollars US, se poursuit, il est peu probable que des opérateurs mobiles vont être intéressés par un gadget qui va faire augmenter le coût d’acquisition de ce type de nouveau client. Il me semble que le SolarStrap pourrait plutôt faire partie de l’éventail de cadeaux que les opérateurs mobiles africains proposent dans le cadre de leur programme de fidélisation.

[readon1 url=”http://wwwbalancing-act.com”]Source :balancing-act [/readon1]

 

 

Laisser un commentaire